mardi 24 janvier 2017

The Frosted Pumpkin Stichery Edition 2017 : Happily Ever After. L'histoire de Janvier


Comme vous ne le savez sûrement pas, puisque je n'ai pas fait du tout d'article pour le SAL de l'année dernière (honte sur moi sur au moins toussa de générations), j'adore les points de croix de The Frosted Pumpkin Stichery, au point que cela fait la deuxième année que je postule pour leur Sew Along  et que je me fais voler honteusement le fruit de mon travail !

L'année dernière, j'avais fait le Passport et j'ai fait le tour du monde. Et ma marraine qui adore mes broderies (il faut le préciser, 90% de ma production part chez elle, et ce ne sont pas de petites pièces). Bref mon long voyage est parti chez elle

Et je sais que mon carnet de route va être choyé et adoré. Alors TOUT VA BIEN :)

Pour cette année, c'est la dixième année de ma fille, Flora. Et ma petite Poupinette a les émotions à fleur de peau. Alors quand mon site préféré a proposé de faire une année de fins heureuses. Comment vous dire ? J'ai sauté dessus et un projet un peu fou est né qui est de partager les histoires avec elle et en prime, de transformer cette broderie en coussin pour qu'elle puisse le transporter partout et surtout, en cas de blues insurmontable, toutes ces fins heureuses l'aideront à surmonter envers et contre tout



 J'ai donc commencé et là, ma super copine de la mort qui tue, celle qui Roxe du poney à paillettes m'envoie des petits goodies, dont le truc que je voulais pour quand je serai  grande : un aimant à aiguille ! Christelle, je ne te le dirai jamais personnellement, alors autant le clamer à la face du blog, je le regarde amoureusement TOUS LES JOURS. Oui oui oui !







Le mois de Janvier est tombé et j'ai de suite pris sur moi de chercher l'histoire qui a cette fin heureuse. Parce que je me rends compte que les Double A comme je les appelle sont des américaines à la culture magnifique (regardez toutes leurs collections, vous saurez !) mais il est clair qu'aux Etats Unis, ils n'ont pas la même culture. Et en regardant ce mois de Janvier, je me suis dit que, sérieux, je ne connaissais pas du tout !


J'ai donc découvert que ce mois de Janvier était issu d'un poème qui s'appelle : The Owl and the Pussycat. Et j'ai ensuite appris qu'il a été traduit en français (ce qui m'évitera de le faire, et c'est tant mieux). Je retranscris donc ce poème ici pour que vous découvriez en même temps que ma fille La Minette et le Hibou


Minette et le Hibou prirent la mer,
sur une petite barque vert pomme.
Pour tout bagage ils emportèrent
un grand pot de miel et beaucoup beaucoup d'argent,
bien enveloppé dans un billet de 5 francs.
Lorsque les étoiles allumèrent le ciel
le Hibou prit sa guitare et chanta pour sa belle :
” Minette, ma Minette tu es bien la plus jolie,
Oui ! Oui !
tu es la plus jolie !”
Minette répondit au hibou : ” Que tu es beau !
Ta voix m'enchante. Pourquoi attendre ?
Vite, vite, marions-nous. Mais il nous faut un anneau !”
Et un jour ils jetèrent l'ancre au
pays des arbres tam-tams.
Et là dans le bois, ils aperçurent un cochonnet
avec un anneau au bout de son nez,
de son nez,
de son nez,
avec un anneau au bout de son nez.
” Cher cochonnet, veux-tu nous vendre ton anneau pour un franc ?
-Pour un franc, d'accord, je le vends !”
répondit cochonnet. Ils s'en allèrent avec l'anneau.
Et le lendemain, la-haut, tout la-haut sur la colline,
le dindon Ding-ding-dong les unit pour la vie.
Les invités dégustèrent avec entrain
de délicieuses tranches de coings.
Mais nos amoureux, eux, se mangeaient des yeux.
Et la main dans la main, Sur le sable fin,
ils dansèrent au clair de la lune,
de la lune,
de la lune.
Ils dansèrent au clair de la lune. 


Et pour les puristes qui aiment la VO ;)

The Owl and the Pussy-Cat went to sea
In a beautiful pea-green boat;
They took some honey,
and plenty of money,
Wrapped up in a five-pound note.
The Owl looked up to the stars above,
And sang to a small guitar,
"O lovely Pussy ! O Pussy, my love,
What a beautiful Pussy you are,
You are,
You are !
What a beautiful Pussy you are !"

Pussy said to the Owl, "You elegant fowl !
How charmingly sweet you sing !
O let us be married ! Too long we have tarried :
But what shall we do for a ring?"
They sailed away for a year and a day,
To the land where the Bong-tree grows,
And there in a wood a Piggy-wig stood,
With a ring at the end of his nose,
His nose,
His nose,
With a ring at the end of his nose.

"Dear Pig, are you willing to sell for one shilling
Your ring?" Said the Piggy, "I will."
So they took it away, and were married next day
By the turkey who lives on the hill.
They dined on mince, and slices of quince,
Which they ate with a runcible spoon;
And hand in hand, on the edge of the sand,
They danced in the light of the moon,
The moon,
The moon,
They danced by the light of the moon.

 

 


1 commentaire:

  1. Comme c est beau ce que tu vas faire à ta fille, cette attention est très belle, plein d'amour maternel et cela m'émeut bcp! T'es une nana en or ma choupinette !!

    RépondreSupprimer