jeudi 29 janvier 2015

Quand on fait des trucs de dingue pour le Noël d'une amie.

Que je vous explique un peu le délire mis en place pour ce projet de folie.... Oui parce que c'est toute une histoire.... Au courant de l'été, on se pose la question des cadeaux de Noël. Et puis pour une de mes amies, on se dit que compléter son costume médiéval (qu'elle avait cousu elle même en plus). Cela pourrait être top. Elle avait en effet une robe, une surobe et une cape (en laine bouillie). Autrement dit, pour des soirées med, où elle se les caillait, où elle avait trop chaud. Le top du top aurait été une étole.
Voilà ce que cela donne quand on tisse.
Je me dis que tricoter un trendy châle, le tout en laine de biquette naturelle (que j'avais trouvé, j'avais donc commandé des écheveaux).  En étant sportive, en moins d'un mois c'était plié. Puis je me suis intéressée aux modèles. Sauf que, au Moyen Age, ils ne tricotaient que des bas.......
Alors les soirées tissages avec des discussions de féministes....

Et oui mes amis, tout le reste était tissé. Et là (c'est le drame). J'implique les copines (c'est toujours mieux de paniquer à plusieurs vous allez me dire). Et hop on va looker sur Youtube et différents sites marchands pour voir comment au moins se fabriquer un métier à tisser (sans non plus vendre un rein).
Force Rose a aidé

Couture presque invisible
Si vous faites des recherches en ce sens, sachez que vous ne tomberez que sur des trucs pour faire un tapis (j'ai pas d'autre mots) ou des bracelets. Entre deux, que dalle. On cogite, on cogite (pendant que les Princes charmants jouaient à Assassin's Creed sur la console) et on trouve un métier à tisser en bois, pour les gamins. Simple mais efficace. Et on prend le risque de faire plusieurs carrés (sans avoir aucune expérience du trucs) et de tout lui coudre (ça c'était aussi ma partie) pour le lui offrir.

Tadaaaam. Avec des franges
Les trois écheveaux y sont passés à faire des essais de folie, à avoir des chats qui deviennent dingue et un salon qui commençait à sentir la biquette (pinaise, elle allait aussi SENTIR le Moyen Age). Tout le monde y a mis de sa patte, même ma Force Rose. Et au final, on a fait l'étole qui est franchement pas mal pour une première, en laine tissée et avec un fermoir fait au tricotin (on a pas trouvé de broche en bois ou autre, je vous épargne les détails). On lui a aussi fait un livret de nos soirées avec, parce que la pauvre se demandait quand même pourquoi elle n'était pas invitée depuis trois mois (elle a bien ri d'ailleurs).

Et voilà, on s'est données aussi pleins d'idées à faire en métier à tisser. Et c'était une chouette aventure. Après lavage de laine, cela ne sentait plus la biquette non plus. Et on a eu le plus beau des sourires. 





Gni !


Mon Prince Charmant a tout de même eu son sweet ;)

Souvenez vous. Fin de l'été, début de l'automne, je voulais faire un sweet pour mon amoureux. Parce que le pauvre voit des pulls passer devant son nez. Mais que dalle. Et il faut savoir que l'amoureux n'est pas facile. En effet, il n'aime pas les torsades, les chichis. Il aime le casual, le vrai, le tatoué, qui se porte facilement. Mais pour trouver des patrons, là de suite (qui ne coûtent pas un bras non plus) et bien..... Voilà !

Mon bonheur fut trouvé chez Phildar. Un modèle de Sweet, rayé, sympa, simple à faire. Et ne me demandez surtout pas ce que j'ai cafouillé avec mon échantillon et autre joyeuseté. Mais en fait, le pull, une fois fait. Cela lui faisait une robe. Nous avons fait un heureux car cela allait pile poil avec un de nos amis (qui a récupéré le pull).
Ah ! le point de riz

Je râle. Mais franchement. Je piétine, je hurle. Et après, je prends mon mètre, je mesure l'amoureux et je prends une laine de chez Bergère (le hasard des commandes). Je fais un échantillon, je trouve toutes les correspondances, et hop c'est parti en presque free lance.

J'ai donc passé ma vie à mesure le bazard et on est arrivé à faire un sweet chaud. Très chaud. Que mon amoureux porte tout le temps (faut pas rigoler, il s'est battu pour son pull hein). Et hop là boum. C'est parti. Mon amoureux, il a eu son sweet.

Avouez que la coupe est sympa
En point de riz, mon point préféré. Sans rayure parce que bon. Refaire deux fois exactement la même chose, c'était dur à avaler. Et surtout, il lui tombe parfaitement. Or, depuis, il a eu des changements d'horaire, du coup, pour vous prendre ledit sweet très très chaud en photo. C'était pas simple. Mais j'y suis arrivée (avec une qualité plus que pourrie).

Depuis, je lui ai refait un autre pull (que je vous montrerai quand je pourrai le toper avec). Mais le plus important, c'est que mon Prince Charmant, il a un pull :)


Et voilà son nouveau doudou



mardi 27 janvier 2015

Moi je suis une fleur !

Et donc je veux un pull fleur avec des franges (et tu te débrouilles avec cela maman !) (ouai bien sûr)




Tadam ! Avec la luminosité fluo dis donc !
Comment cela j'ai fait mes lessives de laine et j'en profite pour vous faire un tour des pulls ! Bah oui en fait :p Parce que bon. Je finis souvent très tard le soir, et du coup, la luminosité est encore pire que maintenant. Et pour prendre les morpions en photos quand ils sont toujours en mouvement... Bah voilà.

Toujours chez Cultura, petite variante de laine dans les tons violets. Le violet, c'est la vie. Donc. Forcément, Force Rose a voulu son pull.








Vue de dos, sans le fluo


Et donc, me voilà à reprendre un peu les dimensions de son pull tunique, et hop là en avant les aiguilles, sans patron sans rien, free style, et avec le cahier des charges siouplait. Parce qu'il fallait des franges ma brave dame (crochetés à la manière du Chouette Kit, merci encore les filles). Et il fallait aussi monter la bête (mon col il est trop bien) et les manches (presque parfaites).







Oh! une version moins fluo !




Et un pompom pour reconnaître le devant du derrière parce que la Force Rose, le matin, elle est pas étanche. Et puis quand elle fait du cheval, il faut qu'il soit chaud le pull.  Vous voyez ce que je subis quand même (genre vous allez me plaindre alors qu'on sait toutes qu'on adore cela).

Et comme franchement, le jersey, je commençais un peu à m'en lasser, j'ai tout fais au point mousse. Je voulais voir ce que cela allait donner :p

Et je dois dire que maintenant, je comprends les nanas qui ne jurent que par le point mousse (même si le point de riz restera mon préféré, désolée). C'est agréable, que ce soit à la vue, au toucher mais aussi aux aiguilles (il faut tout de même l'avouer).  En bref, celui là n'a quasiment aucun défaut (il y'en a, ceux que je vois et ceux que je vois pas, comme de bien entendu). Et il lui va vachement bien à la Force Rose.
Je pense qu'elle a trouvé son style pour l'hiver :D

lundi 26 janvier 2015

Et moi je voudrai un sweeeeeeeeeeet

Nonon, je ne rattrape pas du tout mes billets de création :p



Alors, c'est toujours Force Rose, qui arrive le matin dans le lit (avec ses pieds froids) et qui me dit : "Maman, c'est plus possible. Je veux mettre des chemises de nuit, mais j'ai froid" *regard pas étanche et interrogatif de ma part*

Je veux un Sweet mais un grand hein. Comme ça, je pourrai le porter longtemps. (bah tiens). Et pas de la laine qui gratte (le pull bleu est bien resté en mémoire). 
Et hop, on commence. Du Jersey ! Wouhou


Heureusement, j'avais quelques pelotes de fils cotonné acheté je crois sur Butinette, pour toute autre chose. Mais qu'à cela ne tienne. Mais pour faire un Sweet, quel modèle ??? Mais aucun voyons ! On va faire de grands rectanges en jersey, bordure point mousse et hop c'est parti !

Des fois, faut être foufous dans la vie. Et puis c'était du 4.5. Donc pas de quoi non plus se fouler un peu. En deux semaines, c'est plié !
C'est un souuuuiiiiit




Et donc, la Force Rose, elle était contente, parce que le pull, elle va pouvoir le garder pendant quelques années (j'ai taillé dans du 12 ans). Z'allez voir qu'elle va pas le garder longtemps. D'aspect coton, il est quand même assez chaud. Donc elle peut le mettre à l'aise au dessus de sa chemise de nuit, tranquille la life, qu'il fasse chaud ou à moitié chaud (oui je sais, je suis hyper technique). Montage facile (bah vi, des rectangles). Et tout s'est bien passé.
C'est bâteau quoi

 Je me suis quand même fait un tit plaisir, je lui ai mitonné un col bâteau (oui en fait, c'est plutôt la grosse flemme, tout est droit). On a bien ri pendant l'essayage histoire de voir si tout été centré. Je me suis dit que je risquais quand même de me faire jeter. Mais avec ses manches amples, en fait, cela faisait des manches de chinoises (mais où avais je la tête dites mois). Et donc, en voilà une qui ne qui plus son sweet. Petite Force Rose qui porte d'autres couleurs maintenant, est heureuse :)


La fille qui voulait un pull style Anglais

      
tadaaaaaa (et encore de coin)
 Et oui, quand il fait froid, bizarrement, les enfants se réveillent. Leurs pulls ne leurs conviennent plus. Et j'ai un assaut aux catalogues Bergère de France ! C'était la mode Sherlock Holmes pour l'Automne Hiver 2014-2015. Et ma Force Rose me dit que le rose. Ca va bien deux minutes et demi, elle voulait du bleu dans sa life. Et le pull avec le col boutonné, c'est trop cool (mais oui, moi qui cherchait à faire du montage, j'étais trop contente, tu penses). Donc, nous voilà commandant la laine en bleu et c'est parti pour le montage de pull.



Et c'est bleu.
 Alors, le montage en 3 et en 3.5, c'est cool, mais c'est quand même lent. Heureusement que pour me changer les idées, il y'avait parfois de la côte anglaise à faire de temps en temps. Surtout que bleu tout le temps... Bref. Qui plus est, le pull est légèrement asymétrique. Ce qui m'a permis de bien me casser la tête proprement. Histoire de ne pas m'ennuyer.


    Et donc, pour ne pas m'ennuyer quand même, j'en ai profité pour lire quelques petits livres SF et Fantasy. Armée de mes fidèles circulaires, que le Pôtissat a eu la bonne idée de grignoter au fur et à mesures. Je vous avouerai que j'étais à deux doigts de craquer tout de même.
Et oui, je l'ai balladé
Et oulà, j'ai pu monter un col presque parfait (je râle encore)

 Mais au final, le rendu est franchement pas mal. Des fois, je commence à être fière de moi. Bon, le col n'est pas parfait et je dois encore me perfectionner un peu. Mais celui ci a tout de même rendu jalouse quelques copines (mouahaha).












La pose de la Force rose
Oui parce que ma Force Rose, elle porte quand même du rose avec son bleu. Bon, là elle est un peu crispée parce que tu comprends, maman, la laine elle gratte. Bah vi ma Flo, Bergère de France, parfois, elle fait des laines qui grattent. C'est la vie. Prévoir des Tshirts manches longues

Le fils qui aimait les pulls bleus

Voilà la bête


 
 D'avance, comme toujours, je m'excuse de la piètre qualité de mes photos. Mais je n'ai jamais été douée pour donner un beau rendu de mes petites œuvres. Mais reprenons  un peu ce qui nous a amené là. En faisant un tour à Cultura, je vois mon fils (Force Verte) qui trainouille un peu au niveau des pelotes de laine. Il en voit une avec pleins de nuances de bleus, de noir, bref. Un truc qu'il tripotait à l'aise. Il me ramène sa pelote et me dit qu'il a froid (message caché, Maman, tu me fais un pull en instané de suite).

Bref, me voici avec trois pelotes de laine (ce sont des grandes), d'une laine qui curieusement ne s'effiloche pas. Mais je sens qu'elle ne vieillira peut être pas comme il faut
C'est vrai que le bleu est pas mal non ?

 Comme c'est du 4.5 en aiguille, je prends un modèle de pull vite fait dans un magasine, col rond (parce que le col roulé, c'est pas top et pis ça gratte) et hop, je monte le tout. C'est vrai que ces pulls là, l'avantage, c'est que cela va vite. Trop vite même parfois mais au moins je suis sûre de ne pas me tromper. Surtout qu'avec tous mes essais, je deviens une pro du montage


Et ? Il est beau mon montage nan ?
 J'avoue quand même avoir eu une légère frayeur avec les manches. Mais en fait, je pense qu'au fond, je commence à être plus douée dans le feeling en mixant les laines et tout le bataclan qu'en suivant un modèle à tout prix. Mais il me fallait une petite galère, vous allez me dire (mais ouiiiiii). En effet, milieu de la seconde manche. Rupture de laine. Je vais au magasin. Et là, c'est le drame. A plus de pelote ! Je m'en ouvre à mon fils, (oui on parle beaucoup :p)
Bah moi j'ai bien quand même
 Et il me dit. D'un côté tu as du blanc. De l'autre t'as qu'à faire du noir (pas bête l'asticot). En plus cela tombait bien, il me restait une pelote de noir. Zou ! J'y ai fait du noir à sa manche (même que c'était cros beau) (moi perso bof mais c'est pas moi qui porte). Mais encore un problème un ! Et non je n'arrête jamais les problèmes avec moi.

Et oui, il y'avait le problème du col
C'est que ma Force Verte, il aime pas quand ça lui sert au cou. En fait, il préfère les gilets mais comme sa sœur a eu un pull et qu'il savait que je n'avais pas encore fait de gilet. Bref, il voulait un col lâche parce qu'un mec, un vrai, un tatoué, il a le col libre (non pas de jeux de mots foireux). Me voici donc avec mon crochet (j'ai pas une vie facile) pour lui faire un col montant mais lâche. Mais au bout du premier tour,il me dit que c'est bon. Je lui fais essayer et il me répond que c'est nickel chrome. Bref, j'arrive quand même à y couper mon fil, à les rentrer, et à lui donner.

Bref, mon fil a son nouveau pull, avec une manche presque blanche, l'autre toute noire. Et il l'adore.

Perso, je lui arrangerai bien une ou deux rangées pour le col. Mais je ne perds pas espoir de le lui faire en cachette :p